nuits off, nuitsoff, les nuits off, nuits off de radio libertaire
Description de l'image

La légendeest
adolescente 

Description de l'image

hors antenne : Janvier 2016 
 

idoles en soldes 
 L
e rappeur Orelsan est rejugé pour plusieurs chansons : doit-on y voir encore une démonstration des dérives de la liberté d’expression ou la volonté d’un débat nécessaire ? S’agitait-il d’un procès-tribune mené par les associations féministes pour opposer ce rap «ironique» de «mauvais goût» à un rap engagé et poétique. Un vaste débat pour poser la question des valeurs à véhiculer auprès de la jeunesse. Quelle société demain ? Le seul problème c’est que ce ne sera rien de tout cela. Il s’agit seulement du dézingage d’un gamin insolent et mal élevé en place de Grève !

Description de l'image


Description de l'image

 Tout en restant continuellement inspiré par les rappeurs d'outre-Atlantique, le rap français élabore progressivement sa propre personnalité, oscillant entre revendications sociopolitiques, messages positifs ou festifs et tentation commerciale, et a établi le deuxième plus grand marché de hip-hop dans le monde après la scène hip-hop américaine.
source wiki 

Montrer du doigt un rap indélicat et l’opposer au rap engagé ou poétique ne marche pas non plus : car les rappeurs « politiques » ont aussi été trainés devant les tribunaux. Que penser alors de cette définition au scalpel du rap français :

« Éloge de l'argent facile, du trafic de drogue, mise en scène d'une virilité musclée agrémentée de «kalach» et de chaînes en or, image dégradée de la femme, matérialiste et «facile»… L'«ego trip», bourré de testostérone, opposé au rap engagé, s'est fait une place de choix dans le paysage musical. Les références françaises du genre s'appellent Kaaris, Niska, Gradur ou Booba et figurent parmi les meilleures ventes rap de l'année 2015 »

 

Ce propos réac du Figaro, sans doute vrai, est surtout calqué sur ceux tenus il y a quelques années sur le rock n’roll, les punks ou tous les mouvements musicaux.  Pire ce discourt interchangeable marche aussi pour la classe politique du moment « bling bling ». D’air cocaïne, de l’épopée Sarcozy jusqu’à celle des Cahuzac et autres milliardaires populistes de l’extrême droite qui eux aussi inondent les ondes et les réseaux sociaux de leur «ego trip», bourré de testostérone. 

Les rapeurs sont-ils des artistes témoins de leur temps ou de simples instruments marketing éphémères ? Comme les guignols cités plus haut;  ils sont soumis aux sondages versatiles d’un public/électora à la philosophie Snapchat : ils sont surtout inquiets de passer à la «trap» et prêts à tout pour l’éviter. 

    

La musique et ses courants artistiques font décidément couler de l’encre et des millions de dollars de chiffre d’affaires. Les ados sont soumis aux lois du marketing, de l’identification aux idoles.  Le problème des légendes c’est qu’elles sont souvent idiotes. En croyant se démarquer et jouer de provocation, les kids n’ont finalement fait que contribuer à nourrir la matrice. Chaque génération sortira de cette cruelle mascarade avec la gueule de bois.  

Marc David Chapman devrait inspirer Necfeu.

 

Entre temps, on pourra râler sur l’absence de choix ou le manque de curiosité. On pourra s’inquiéter du manque de sens critique ou de discernement du public comme des artistes. Mais cela s’appelle avoir de la conscience et ça n’a rien à voir avec l’épicerie de détail et le petit commerce.  

 

 Fevrier 2016 / Conclusion de la cour d'apel en prononçant la relaxe du rappeur.
« Orelsan dépeint, sans doute à partir de ses propres tourments et errements, une jeunesse désenchantée, incomprise des adultes, en proie au mal-être, à l’angoisse d’un avenir incertain, aux frustrations, à la solitude sociale, sentimentale et sexuelle » et que les propos de ses personnages sont également « le reflet du malaise d’une génération sans repère, notamment dans les relations hommes femmes ».

Relevant que le rappeur « n’a jamais revendiqué à l’occasion d’interviews ou à l’audience, la légitimité des propos violents provocateurs ou sexistes tenus par les personnages de ses textes », la cour estime que « la distanciation avec ces propos, permettant de comprendre qu’ils sont fictifs, est évidente ».

La cour souligne que de tels propos exprimant aussi brutalement la violence des rapports entre les hommes et les femmes ne sont d'ailleurs pas seulement l’apanage du rap. « Le cinéma s’en est fait largement l’écho ces dernières années et il serait gravement attentatoire à la liberté de création que de vouloir interdire ces formes d’expressions. »

Sanctionner de tels propos « au titre des délits d’injures publiques à raison du sexe ou de la provocation à la violence, à la haine et à la discrimination envers les femmes reviendrait à censurer toute forme de création artistique inspirée du mal-être, du désarroi et du sentiment d’abandon d’une génération en violation du principe de la liberté d’expression », 

sonorap/Vald 

Souvent affublé du statut d’abruti par certains et de génie par d’autres, ce rapeur français est le modèle type d’un artiste qui s’adresse à une génération précise. Celle le l’âge des écrans. Il a  24 ans , originaire d’Aulnay-sous-Bois il ne doit sa reconnaissance qu’en distillant clips et morceaux à la chaîne sur le net ...  

★ ★ ★ ★ ★

 Sono/Emission 
Les 4 titres à écouter en boucle l'été sont 5 ! 

festivals d'été ! 
chroniques et repérage

★ ★ ★ ★ ★

Mots
"Je me souviens" de Georges Perec sert-il à quelque chose ?

sono/ NYC
la légende de L'Anti-folk.

★ ★ ★ ★ ★

Bruit
La radio web la moins écoutée du monde est la meilleure de Detroit depuis 1998.

Bruit / De Stars of the Lid à Bell Gardens
Ecoutez le bruit de vos yeux !  

Collectif des Sorins
Du Mali to Montreuil

Captation sonore lors d'une soirée musicale.

Les films passés à la méthode
Cinéma Off.  

On bouffe de la merde 
Neil Young lance le 16 juin un nouvel album intitulé  The Monsanto Years 

Mots
Tahin Party 

Editions, musique & résistance ! 

Je suis le Downtempo Cliquez sur moi 

L'invention d'une réalité 
Lucette Bourdin
 est l’auteur d’une discographie déroutante, plongée dans un univers que certain apparente à tort au new âge.  Elle est née en France dans le Doubs en 1954, mariée à un américain elle a un parcourt remarqué en art plastiques, et laisse après son départ en 2011 une oeuvre musicale prête à sombrer dans le silence. 

Le son de l'inderdit 

Avoir de la reprise ... 
Les "covers"
Ça sert à quoi ? 

culture rap & intox