nuits off, nuitsoff, les nuits off, nuits off de radio libertaire

Eté 2014

La légende de l'anti folk

Pop/Rock en cover 
La raison du succés 

Description de l'image

Sono : la bande son d'une époque : dans les emissions Janvier fevrier 2015


L'histoire du ralentissement sonore en coolitude musicale.  
 
En fait tout à commencé à la fin des années 80, lorsque qu’a émergé de Bristol, un son qui combinait des éléments de hip-hop, drum and bass avec des atmosphères et un rythme plus faible. Le Trip-hop était né. Ce sont deux DJ autrichiens Peter Kruder et Richard Dorfmeister, qui à la fin des années 1990,  mixèrent des titres electro en incorporant des lignes plus mélodiques de pop avec ces rythmes Trip-hop. La mayonnaise était faite et prendrait le nom de «tempo lent» : tout simplement. 

Description de l'image

L'histoire du Downtempo en Nuits off 

Le Downtempo est aussi appelé Chill-out qui est un terme un peu plus général pour cette musique électronique dont l’objectif est de rendre l'auditeur cool.  En gros on peut considérer que le «chill-out» couvre différents styles, y compris ambiants, easy listening, trip hop, lounge. Elle est caractérisée par son tempo nonchalent, car l’idée générale des artistes et DJ du mouvement est évidemment d’offrir une musique électronique douce à écouter l'approche de l'aube en fumant un dernier truc. 

Après quelques soirées à Ibiza et des bars branchés des grandes capitales à la mode, on penssait que l'affaire serait oubliée sur la plage de cet été-là.
Pourtant en 2015 force est de constater qu’il n’y a pas moins de 23 radios spécialisées dans ce genre musical (recensées sur http://www.internet-radio.com/stations/downtempo/). Sans doute 10 fois plus d’émissions et webzines.  Finalement ce qui semblait un sous-genre musical pour salles d’attente et bars friqués est finalement une tendance définitivement installée dans l’univers sonore. On le croyait ringardisé, escorté de platitudes pour compils de Pompougnac. Mais Chill-out et Downtempo  bien au contraire s’insinuent en pop, en electro-rock et la liste des groupes ne cesse de s’allonger depuis 15 ans : Thievery Corporation, Zero 7, Boards of Canada, Goldfrapp, Hooverphonic, Morcheeba,  Aphex Twin etc. Ils ont ramassé la sonorité imposant un concept de coolitude sonore qui fait tellement de bien à s’offrir tard dans la nuit avec ou sans truc à fumer, mais de préférence en bonne compagnie...   Mais plus encore c'est ici la fusion sonore entre les différents courants musicaux qui signe le son d'une époque... (à suivre)

Ticho est le nom de guerre de Scott Hansen, né dans les années 70 il n'en cultive pas moins les références dans son Downtempo Illuminé. Il est également connu sous le nom de ISO50 pour ses œuvres photographiques et de design.

Peace ocherstra l'autre formation de Peter Kruder.

Thievery Corporation
les plus engagés politiquement ? 

 

A l’origine du mouvement dés les années 97. Rob Garza, Eric Hilton n’ont pas leur langue dans leur poche. On se souvient de leur coup de gueule au festival Lollapalooza en 2009 contre le FMI avec leur chanson «  vampire «  sans équivoque. 

Outre leur engagement  pour le programme alimentaire mondial ils ont notamment déclarés  que « la faim  est quelque chose de fondamental, et le principal problème, qui transcende les frontières à travers le monde" des titres comme "Amerimacka" et "Solution Révolution" de leurs albums révèlent l'opposition du groupe aux positions et initiatives de l'ancien président George W. Bush.  Notamment au monument de guerre en Irak. 

Image description